base d’initiatives

Retour aux résultats

Séance plénière « Agriculture familiale »

Mots-clés : Île-de-France Recherche Séminaires Introduction à l’agriculture familiale
Commenter cette initiative Télécharger la fiche

Organisation

  • 18 Rue de Bellechasse
  • 75007, Paris

Personne contact

  • Bernard Roux
  • 18, rue de Bellechasse
  • 75007, Paris
  • bernard.roux@agroparistech.fr

durée de l’initiative

  • le 29 Janvier à 15h

lieu de l’initiative

  • 18, rue de Bellechasse, 75007, Paris

description de l’initiative

L'académie d'agriculture souhaite s'impliquer dans l'AIAF. Elle le fera en partenariat avec des écoles supérieures et des instituts de recherche agronomiques. La séance plénière fera intervenir Jean-Michel Sourisseau, CIRAD, (les agricultures familiales dans le monde), Bernard Roux, membre de l'académie, (histoire de l'agriculture familiale en France) et Françoise Gérard, CIRAD, (les marchés agricoles et leurs rôles prépondérants dans l'évolution des agricultures du Sud). Pascal Bergeret, directeur de l'IAMM tirera les conclusions de la séance. Pour l'académie, il s'agit de la séance inaugurale d'un séminaire itinérant et accueilli par différentes institutions cientifiques et universitaires.

Objectifs poursuivis

Apporter une vue d'ensemble des grandes problématiques liées aux agricultures familiales.

publics souhaités

La séance sera ouverte à tout le monde, mais intéressera plutôt un public spécialisé.

résultats et impacts

Diffusion de l’idée que les « exploitations familiales », ne sont pas forcément des exploitations pauvres dépourvues de capital.
Ouverture d’une discussion sur les meilleurs moyens d’augmenter les dotations en capital des exploitations familiales pauvres.
Ouverture d’une discussion sur les conséquences macroéconomiques d’une telle évolution, qui, en diminuant le nombre optimal de travailleurs par ha, devrait dégager d’importantes ressources en main d’œuvre au niveau mondial, étant entendu en même temps que ces ressources seront difficiles à employer efficacement.

Recommandations de l'initiative

Autoriser les États, en particulier dans les pays en voie de développement, à pratiquer des politiques agricoles en vue de réguler les prix et d’en atténuer les fluctuations, ce qui implique inévitablement des restrictions au commerce international.
Pratiquer des politiques économiques susceptibles d’utiliser la main d’œuvre et les ressources libérées par le progrès agricole.

Destinataires des recommandations :

OMC, FAO, ONU, Union Européenne

Modalités de promotion suggérées :

Internet, lettre de l’Académie, publications diverses